AccueilF.A.Q
 
RECHERCHE :
 
Revenir à : Historique Complet
 

F.A.Q Index

1 - Que signifie le score de solvabilité Creditsafe ?

Le score de solvabilité Creditsafe se situe entre 1 et 100 et prévoit la probabilité, pour une société, de devenir insolvable dans les 12 prochains mois. Les scores sont regroupés dans 5 grandes catégories pour vous aider à comprendre clairement la situation globale d’une société. Il s’agit des catégories suivantes :
71 à 100 Risque très faible
51 à 70 Risque faible
30 à 50 Risque modéré
21 à 29 Risque élevé
1 à 20 Risque très élevé
0 Entreprise en situation de défaillance et ayant un très fort risque de radiation
NC Entreprise non scorée

2 - Comment le score de solvabilité est-il calculé ?

L’équipe d’analyse des données de Creditsafe a travaillé conjointement avec des experts européens de premier plan pour développer ce modèle de notation du risque le plus élaboré du marché. La méthode dite de l’analyse discriminatoire, implique l’analyse d’une série d’entreprises basé sur une période de 12 mois afin d’identifier les variables clés essentielles qui permettent de prévoir la probabilité, pour une entreprise, de devenir insolvable au cours des 12 prochains mois. Ces variables sont ensuite comparées à l’ensemble de notre base de données d’entreprises afin d’attribuer à chaque variable une pondération du risque. Ces éléments clés (qui sont souvent des facteurs financiers) sont enfin associés à une autre série de variables courantes, qui reflètent les tendances en matière d’insolvabilité par secteur d’activité (code NAF) et par zone géographique, pour en déduire les algorithmes produisant le score de solvabilité définitif de chaque société. Par cette méthode, Creditsafe a réalisé une analyse globale sur 100% des sociétés Françaises : plus de 8 millions d’établissements ont donc été pris en compte, comparés entre eux, et analysés sur plus de 34 millions d’événements enregistrés dans nos bases sur les 12 derniers mois, et près d’un demi-million de procédures collectives recensées dans nos bases sur les 5 dernières années.

3 - Toutes les entreprises sont-elles notées à l’aide du même algorithme ?

Non : Une analyse comparée d’entreprises de taille et d’ancienneté différentes a renforcé notre conviction sur le fait que la performance de notre modèle serait améliorée par le développement de cartes de scores différenciées. Nous avons classé les entreprises de la base de données selon leur ancienneté, leur taille, leur type, leur forme juridique et leurs obligations de dépôt, pour retenir au final 8 types d’évaluation différentes – y compris, pour la première fois, une carte de score spécifiquement dédiée pour les entreprises nouvellement créées. Ce faisant, nous avons fortement amélioré la capacité prévisionnelle de notre score en évitant une approche « à taille unique ». On peut difficilement comparer, par exemple, une petite entreprise à propriétaire unique, qui ne publie que très peu d’informations, avec une entreprise cotée en bourse qui publient en masse des informations.

4 - Quels sont les facteurs qui contribuent au calcul du score ou de la limite de crédit ?

Les nouveaux algorithmes d’évaluation utilisent une vaste série de variables financières mais aussi d’autres informations, désignées par notre analyse comme étant des facteurs clés des prévisions en matière d’insolvabilité. Ces variables sont issues de toutes nos sources d’informations publiques et privées :
  • Les données structurelles et géographiques de l’INSEE
  • Les dirigeants et les bilans de l’INPI
  • Les procédures collectives et les privilèges d’INFOGREFFE
  • Les annonces légales en provenance des 800 Journaux d’Annonces Légales et du BODACC
  • Les données des groupes
  • Mais aussi les données de sociétés privées spécialisées dans le recouvrement de créances et enquêtes sur mesures

Voici une liste non exhaustive des principaux facteurs pris en compte par nos nouveaux algorithmes :

  • Ancienneté de l’entreprise – Une nouvelle entreprise ne sera pas pénalisée pour son seul manque d’ancienneté, mais les calculs pour une entreprise plus ancienne sont basés sur des données historiques plus nombreuses.
  • Taille de l’entreprise – Les petites et moyennes entreprises sont notées à l’aide d’une méthode d’évaluation différente de celle des plus grandes entreprises.
  • Résultats financiers – Toute une série de facteurs financiers fondamentaux sont pris en compte, tels que la situation nette, l’analyse des stocks et des liquidités, par exemple. Ceux-ci sont comparés aux années antérieures et aux données d’autres sociétés de même taille.
  • Analyse des ratios - Les ratios financiers clés sont extraits des comptes les plus récents, par exemple le ratio d’endettement actuel, la marge bénéficiaire avant impôts, la rentabilité des capitaux investis, etc.
  • Ancienneté des données financières – Nous surveillons la régularité et le comportement des entreprises en matière de dépôt des comptes. Si une société a déposé ses comptes dans le passé et arrête de le faire plus tard, ce changement sera pris en compte.
  • Respect des délais de dépôt des documents – Tout retard en matière de dépôt de documents officiels pourrait laisser supposer un risque augmenté.
  • La direction et son historique - Nombre de dirigeants et de changements au sein de la direction de la société.
  • Situation géographique – Les résultats d’une région par rapport aux tendances nationales constituent une variable retenue dans la fiche d’évaluation.
  • Données relatives aux créances douteuses – Nous passons en revue la fréquence et la valeur des paiements en souffrance et des créances douteuses, ainsi que leur impact sur les flux de trésorerie de la société.
  • Tendance du secteur à l’insolvabilité – Une analyse sectorielle, sur l’ensemble des codes NAF, est réalisée à travers le pays et ajustée chaque trimestre.
  • Privilèges URSSAF et Trésor – Nous passons en revue le nombre et la valeur des privilèges ainsi que leur impact sur les flux de trésorerie de la société.
  • Fréquence des « informations négatives » – Quelle est leur fréquence et sont-elles récentes ? Le fait, pour une société, de traverser un certain nombre d’événements négatifs en très peu de temps pourrait laisser supposer un risque augmenté.
  • Bilans externes - De nombreuses entreprises françaises ne publient pas leurs comptes, Creditsafe accepte aussi de prendre en compte les bilans financiers fournis directement par les sociétés. Ses bilans sont ensuite soumis à une série de vérifications élémentaires afin de contrôler leur validité pour que nous puissions les intégrer et de ce fait revoir la cotation de la société.

5 - A quelle fréquence le score de solvabilité et la limite de crédit sont-ils calculés ?

Le score de solvabilité de chaque société est recalculé quotidiennement par un processus automatique, afin de prendre en compte les dernières données reçues. Des mises à jour quotidiennes provenant de nos principales sources de données permettent de garantir l’actualité de nos scores. Lorsqu’une société dépose ses nouveaux comptes au greffe, les documents seront analysés et mis à jour dans la base de données dès la mise à disposition des informations par nos fournisseurs. Le score de solvabilité de la société sera ensuite ajusté sur la base de ses comptes nouvellement déposés.
En outre, le nouveau système de notation de Creditsafe prévoit aussi un suivi en temps réel des événements et des échos négatifs parus dans la presse pour aider à anticiper l’envoi d’une alerte liée à un risque d’insolvabilité ou de créances douteuses. Creditsafe travaille en partenariat avec des sociétés spécialisées dans les veilles de presse économique et reçoit quotidiennement une synthèse complète des alertes, couvrant toutes les références négatives dans la presse écrite ou électronique. Ces alertes sont passées en revue par notre équipe d’analystes pour déterminer s’il est nécessaire de mettre à jour immédiatement le score de solvabilité d’une société. Compte tenu de la durée des procédures d’insolvabilité légales et du fait qu’une mise à jour officielle peut se faire attendre pendant plusieurs mois, il est important de disposer de ce garde-fou. Creditsafe s’engage à vérifier en permanence ses nouvelles méthodes d’évaluation du risque. Les statistiques d’insolvabilité sectorielles sont, de ce fait, réévaluées chaque trimestre et influencent le calcul des algorithmes en conséquence pour que nos scores restent les plus actuels et les plus pertinents possibles.

6 - Que représente la limite de crédit Creditsafe ?

La limite de crédit d’une société est notre recommandation pour le montant de crédit total qui peut lui être accordé en toute sécurité et à tout moment.

7 - Comment la limite de crédit est-elle calculée ?

Nous calculons la limite de crédit en examinant de plus près la situation financière d’une entreprise. Nous pouvons déduire une limite de crédit précise en analysant les postes d’information critiques en matière de crédit au regard du score de solvabilité de la société. Les chiffres clés utilisés pour cette analyse sont notamment :
  • Valeur nette
  • Fond de roulement
  • Flux de trésorerie nets
  • Actif circulant
  • Stocks
  • Capitaux propres
  • Créances et liquidités
  • Chiffre d’affaires
Typiquement, si le score de solvabilité d’une entreprise est positif et que la valeur des chiffres clés est élevée, la limite de crédit aura tendance à être plus raisonnable pour cette société ; si ces valeurs sont faibles (ou négatives), elles influenceront la décision fixant la limite de crédit. Les chiffres clés ci-dessus sont des critères standards en matière d’évaluation du crédit. Ils ne sont cependant pas les seuls que nous utilisons et, si les données financières disponibles sont limitées ou absentes, des facteurs alternatifs sont pris en compte pour fixer une limite de crédit pertinente.

8 - J’ai publié mon bilan mais il n’apparaît pas dans le site.

Après l’édition d’un bilan, les données publiées sont digitalisées, saisies et contrôlées par les greffes. Il peut y avoir un décalage entre la date de dépôt des bilans par l’entrepreneur et la date de mise en ligne par les greffes. Généralement le délai est très court ; parfois et en fonction des zones géographiques, des périodes de l'année et de certaines erreurs identifiées, il peut y avoir quelques jours de différence, voire davantage. Creditsafe saisit également des bilans manuellement lorsqu’ils lui parviennent en format Cerfa exploitable. Vous pouvez donc nous le transmettre pour que nous l’intégrions dans nos bases de données. Vous pouvez nous transmettre votre bilan en utilisant le lien suivant : http://www.creditsafe.fr/Lemoon/?id=3256&cid=3276

9 - Vous indiquez une information erronée sur le dirigeant de l’entreprise.

Les données relatives aux dirigeants proviennent de sources extérieures, comme le Bodacc et des JAL (Journaux d’Annonces Légales). Si vous constatez une anomalie, nous vous remercions de bien vouloir nous communiquer les pièces officielles (K-bis de moins de 2 semaines) afin que nous transmettions l’information à nos sources pour correction.
Pour nous contacter, veuillez vous rendre sur la page contactez-nous et sélectionnez "Anomalie liée à une information sur un dirigeant"

10 - Pourquoi annoncez-vous que cette entreprise fait l’objet d’une fusion alors que cette information n’est pas parue au Bodacc ?

Les données issues du Bodacc font foi, puisqu’il s’agit d’une publication des Journaux Officiels. Mais il arrive fréquemment que certains événements diffusés par le Bodacc datent de plusieurs semaines, alors qu’ils ont déjà fait l’objet d’une parution dans un Journal d’Annonces légales (JAL). C’est la raison pour laquelle Creditsafe a ajouté les JAL à ses sources d’événements sur les entreprises.

11 - Les effectifs indiqués sont faux.

Les données relatives aux effectifs des entreprises proviennent essentiellement de l’Insee (ainsi que des bilans quand ils sont publiés). Cette information a le mérite d’être relativement exhaustive, mais elle est calculée sur la moyenne des effectifs connus l’année précédente lors des enquêtes des DADS (Déclaration annuelle des données sociales). Il se peut donc que l’information soit en léger décalage avec l’actualité, surtout dans le cas de certaines sociétés dont la croissance (ou la diminution) de l’effectif salarié est très importante et rapide.

12 - Je ne souhaite pas que mes données soient publiées sur le site.

Les données que nous publions sont des données légales sur les personnes morales. En ce sens, ces informations sont en consultation libre ou payante auprès de différents organismes officiels (INSEE, Bodacc …). Vous pouvez cependant demander à l’INSEE de vous inscrire sur sa liste d’entreprises « non diffusables », afin que personne ne puisse accéder à vos données INSEE (à l’exception des licenciés INSEE). Cependant, cela ne concernera que les seules données de l’INSEE (le Bodacc et les JAL n’appliquent pas cette pratique). Vous pouvez être exclus du site à votre demande, si votre statut professionnel est :
  • Autoentrepreneur,
  • Profession libérale,
  • Agent commercial,
  • Entrepreneur individuel sans activité commerciale ou productive.
Mais attention dans ce cas, des clients ou fournisseurs qui voudraient se renseigner sur votre structure pourraient comprendre qu’elle n’existe pas ou plus.

13 - Cette société subit une procédure collective qui n’est pas indiquée sur le site

Creditsafe dispose de ressources publiques en la matière (Bodacc,etc.) et de certaines sources privées afin d’obtenir le plus rapidement possible ce genre d’informations.

Toutefois, elles ne deviennent disponibles qu’après publication officielle par les greffes, ce qui prend en général 24 heures, et parfois un peu plus de temps, notamment dans certaines régions à difficultés administratives.

14 - Je ne trouve pas cette société sur votre site.

Vous pouvez vérifier sa présence et son activité sur le site http://avis-situation-sirene.insee.fr .

Creditsafe ne dispose que d’un historique partiel pour les sociétés fermées avant 2006. Si la société est bien active et que son SIREN est correct, merci de nous communiquer l’information pour recherches approfondies.

15 - Vous annoncez que la société est liquidée, mais elle est reconnue active sur l’INSEE. Pourquoi ?

L’INSEE n’a pas accès aux jugements, et ne peut donc marquer comme fermée une entreprise ayant fait l’objet d’une liquidation judiciaire ou dissolution anticipée.

16 - Cette société a changé d’adresse, mais vous avez toujours l’ancienne. Pourquoi ?

Quand une société déménage, son SIRET change. Tant que l’INSEE n’enregistre et ne diffuse pas ses nouvelles coordonnées, nous ne pouvons les obtenir (cela dépend aussi et surtout du temps que met l’entreprise concernée à effectuer les différentes démarches légales).

17 - Pourquoi n’avez-vous pas le numéro de téléphone de cette société ?

En France, il n’existe aucun registre officiel associant le répertoire de l’Insee (base des entités immatriculées par un numéro SIRET) à un annuaire exhaustif des numéros de téléphones. La mention d’un numéro de téléphone serait donc soumise à une recherche spécifique, qui ne garantirait pas son exactitude. Compte tenu que nos informations ont vocation à relayer les sources officielles, Creditsafe s’abstient de toute intervention pouvant altérer la conformité de ses contenus.

Si vous souhaitez voir vos coordonnées téléphoniques apparaître, vous pouvez cependant nous les transmettre.
un site de
Utilisez un réseau social
 
Ou entrez vos identifiants

 
Ou inscrivez-vous dès maintenant !
s'inscrire
Powered by
1.12.0.0